« Un défi enthousiasmant dans le projet TZCLD » : interview d’Aurélie GASSERT d’AG2R La Mondiale

AG2R La Mondiale soutient le projet Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée de Grand Poitiers dans sa phase de préfiguration. Interview d’Aurélie Gassert, Chargée d’Activité Sociale au sein d’AG2R La Mondiale.

L’Action Sociale d’AG2R La Mondiale soutient le Projet Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD) de Grand Poitiers. En quoi le projet est-il en accord avec les valeurs portées par AG2R La Mondiale ?

Spécialiste de la protection sociale et patrimoniale en France, AG2R LA MONDIALE protège 15 millions d’assurés et accompagne 1 entreprise sur 4. Depuis la naissance du Groupe, il y a plus de 115 ans, en dépit des crises que nous avons traversées, nous sommes restés présents auprès de nos clients, notamment au travers de notre action sociale, dans un contexte socio-économique difficile depuis plusieurs décennies en ce qui concerne l’emploi.

Dans le cadre de notre institution de retraite complémentaire, dans le respect des orientations de l’action sociale de la fédération Agirc-Arrco, nous accompagnons les retraités mais aussi les actifs confrontés à des difficultés, principalement les demandeurs d’emploi de longue durée, pour les aider à surmonter les aléas de la vie. C’est donc tout naturellement que le Groupe est sensibilisé aux enjeux de l’emploi, et à la démarche TZCLD.

Pour nous, Agir pour l’emploi des actifs les plus fragiles, c’est créer pour eux les conditions favorables au retour à l’emploi ou à la création d’entreprise, en privilégiant une approche globale et personnalisée, en levant les freins liés à l’emploi, dans une logique d’adaptation aux spécificités des territoires.

Concrètement, nous agissons avec nos partenaires pour répondre à l’ensemble des besoins des actifs les plus fragiles en leur proposant un ensemble de services adaptés et un accompagnement personnalisé. Nous soutenons aussi les structures et les dispositifs d’aide au retour à l’emploi qui les accompagnent, comme le projet TZCLD, très innovant et dont la philosophie est totalement en phase avec la nôtre : permettre aux personnes durablement privées d’emploi de reprendre confiance, d’être dans une dynamique sociale positive et de retrouver un emploi.

Le Projet TZCLD va créer des entreprises à but d’emploi, les futurs salariés sont des personnes privées durablement d’emploi, bon nombre sont des personnes de + de 50 ans, d’autres sont porteurs de handicap. Quel regard portez-vous sur cela ?

La part des demandeurs d’emploi de longue durée (DELD), est beaucoup plus élevée au sein des chômeurs seniors. Ces derniers sont touchés par des difficultés de retour à l’emploi plus marquées que les autres classes d’âge.

Par ailleurs, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est deux fois supérieur à la moyenne nationale. Les demandeurs d’emploi en situation de handicap sont par ailleurs plus âgés que la moyenne des demandeurs d’emploi et moins qualifiés. Ils sont beaucoup plus touchés par le chômage de longue durée.

Conscient de ces enjeux spécifiques, et intégrant l’orientation prioritaire « Soutenir le retour à l’emploi des actifs les plus fragiles » de l’action sociale de la fédération Agirc-Arrco, c’est spécifiquement vers les actifs les plus fragiles qu’AG2R LA MONDIALE se positionne, notamment par un accompagnement global et personnalisé.

Les futures activités sont au profit des habitants et des entreprises tout en créant le consensus avec tous les acteurs du territoire. Comment cette notion de territorialité fait écho chez vous ?

En tant que « Groupe des territoires », AG2R LA MONDIALE est reconnu pour son action sociale de proximité. Cela se vérifie au quotidien par notre implication auprès des partenaires locaux, particulièrement pour la thématique emploi. Pour être au plus près des besoins, qui diffèrent d’une région à l’autre.

AG2R LA MONDIALE se positionne sur des actions adaptées aux spécificités des territoires, et déploie ses actions d’accompagnement prioritairement sur ceux :

– qui présentent une carence de dispositifs de la Fédération Agirc-Arrco, notamment l’absence de couverture d’Espace Emploi Agirc-Arrco ;

– qui sont les plus sinistrés en termes d’emploi (avec un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale) ;

– où notre représentativité est marquée : cela nous donne une légitimité à jouer un rôle fédérateur et à nous inscrire dans une dynamique de développement local.

Le chômage est souvent synonyme d’exclusion sociale et territoriale. Comment AG2R LA MONDIALE soutient l’insertion ou la ré insertion des personnes à travers le travail ?

AG2R LA MONDIALE a souhaité s’investir en appui des dispositifs existants pour favoriser la réinsertion économique, sociale et sociétale des actifs en recherche d’emploi dans une logique de prévention des risques d’exclusion en travaillant sur les freins à l’emploi.

Lever les freins consiste à avoir une approche globale de la personne dans toutes les fragilités qui peuvent venir impacter la sphère de l’emploi : santé, logement, lien social et fracture numérique, aidance, handicap… Cette approche est d’autant plus indispensable que sur le terrain, les freins à l’emploi sont souvent mal qualifiés : cela accentue les fragilités et les risques d’exclusion.

Un mot de conclusion ?

Il y a un défi enthousiasmant dans le projet TZCLD : c’est de partir des compétences, des savoir-faire et des envies des personnes privées d’emploi pour créer des activités utiles aux territoires, aux habitants, aux entreprises et aux associations !

Il faut massifier, faire durer, pérenniser les programmes qui fonctionnent, en ayant confiance dans le talent et l’énergie. L’optimisme, c’est de voir tout ce talent et cette énergie.