SEI : 1 jour de fête pour 10 ans d’actions

6 octobre 2021 | Le réseau en action

Plus de 160 partenaires, salariés, administrateurs, élus, bénévoles… ont répondu avec entrain à l’invitation de SEI pour célébrer son dixième anniversaire, ce premier octobre. Une journée festive et dynamique placée sous le signe de la bonne humeur… à l’image de l’association de Saint-Sauvant.

Que de chemin parcouru en 10 ans ! Des actions diverses, toujours en cohérence avec  les besoins de ce territoire rural de l’ouest du département et en lien avec les valeurs de l’association : Solidarité, Environnement, Insertion.

Dynamiseur de territoire

Comment dynamiser une commune rurale de 1300 âmes en valorisant ses femmes et ses hommes ainsi que les ressources locales ? Depuis 10 ans, SEI apporte des réponses, en lien avec les élus. « Initiée par un collectif d’habitants à l’écoute des besoins de leur territoire, l’association s’est bâtie autour d’un chantier d’insertion bâtiment pour rénover un bâtiment communal » a rappelé Patricia Pignon, la première présidente. Et comme l’activité de ce premier chantier posait des questions de parité, l’idée de proposer un deuxième chantier d’insertion avec une activité d’hébergement, s’est concrétisée dans le gîte de groupe l’Aigail… lequel a été complété par les métiers de restauration avec la reprise du restaurant qui venait de fermer. Depuis, ô Poirion a complété son offre avec un service traiteur.
Avec près de quarante salariés sur une année, « SEI est un employeur important qui s’intègre parfaitement dans la revitalisation du centre-bourg » se réjouit le maire, Christophe Chappet. « Une démarche entrepreneuriale forte, éloignée de l’image que l’on a communément des structures d’insertion », également soulignée par Bastien Bernela, vice-président au développement économique de Grand Poitiers (point de vue qui fédère les deux élus…).

Toujours ô taquet !

Emmanuel Manien, président actuel de SEI, poursuit avec cette même ambition de « toujours s’améliorer, réfléchir pour accueillir, accompagner et rechercher des solutions. »
La dernière en date, inaugurée en avril dernier : Ô taquet, une conciergerie rurale au nom évocateur et au slogan non moins explicite « Vous n’avez pas idée de tout ce qu’on peut faire pour vous ! Nous non plus d’ailleurs… ». La porte ouverte à tous les possibles pour rendre service aux habitants : aller chercher un colis, débarrasser un garage, s’occuper des animaux et des plantes en cas d’absence, repasser du linge, laver des voitures sans eau (si, si !)… « Une évidence en termes de services sur le territoire. » Créée sous le statut d’entreprise d’insertion, la conciergerie permet l’accueil des salariés en parcours issus des chantiers d’insertion afin de continuer à développer leur confiance, leur responsabilité et leur autonomie.

Du neuf au 12…

Et l’histoire se poursuit… Administrateurs et salariés étaient fiers et heureux de recevoir leurs convives dans leur nouvel espace baptisé, pour l’instant, le 12. Un lieu au fort potentiel qui permettra le développement de nouveaux projets. À court terme, la grande maison devrait accueillir une extension de la blanchisserie et les vestiaires des salariés. Une boutique sur la rue devrait suivre. Quant à l’étage, il pourrait abriter un gros projet : des logements sociaux qui permettraient d’héberger des salariés en insertion.
Et ainsi la boucle serait bouclée ? Pas tout à fait… on connait, comme l’a souligné le député Jean-Michel Clément, les problèmes de mobilités inhérents aux territoires ruraux. Qu’à cela ne tienne ! SEI vient de se voir offrir, en lien avec le CSC de la Blaiserie, deux véhicules de la part d’EPFNA (Etablissement Public Foncier de Nouvelle-Aquitaine). Une des deux voitures va aussitôt faire le bonheur d’Arnault, salarié en insertion qui vient d’obtenir son permis de conduire (du premier coup !) grâce à l’accompagnement de la Blaiserie.

Malgré le temps maussade de cette journée anniversaire, le soleil brille à Saint-Sauvant. Et cela probablement grâce aux nombreuses « belles personnes » qui œuvrent à SEI, comme l’a souligné Patricia Pignon. À commencer par Amélie, la directrice endémique, à l’humour et l’efficacité prisés dans tout le département !

 

Rédigé par Sophie Guitonneau

X