Rejouons Solidaire : Pour un plus beau Noël

14 décembre 2021 | Zoom sur...

Et si Noël ne faisait pas briller seulement les yeux des enfants mais aussi ceux des grands ? Avec le réseau Rejouons Solidaire, des personnes éloignées de l’emploi s’épanouissent dans une activité pleine de sens en luttant contre le gaspillage, nuisible à la planète. En plus, grâce à eux, le Père Noël passera pour davantage d’enfants. De quoi rendre fier et heureux !

Gabrielle PINHO, responsable de la communication et du plaidoyer de Rejoué, nous en dit plus…

Pouvez-vous nous présenter l’objet du réseau en quelques mots ?

Rejouons Solidaire est le réseau de l’économie circulaire et solidaire du jouet en France. Il rassemble 6 structures spécialistes du réemploi des jeux et jouets par l’inclusion socio-professionnelle : CarijouEnjoué, JoujouRecycl’jouetsRejoué et Ti Jouets. C’est un réseau qui se veut dynamique, innovant et audacieux pour répondre au gaspillage surréaliste généré par le secteur du jouet et à la précarité et l’exclusion des personnes éloignées de l’emploi. 

Quels sont ses principaux atouts ?

Nous participons à la réduction des déchets en prolongeant la durée de vie des jouets. Nous favorisons l’inclusion sociale et professionnelle de personnes en situation de précarité. Nous permettons un accès à toutes et à tous à une offre de jouets d’occasion quasi neufs à petits prix.

Quelles sont les actions au quotidien des structures qui composent le réseau ?

Elles collectent, trient, vérifient selon les normes de sécurité, complètent si besoin et nettoient écologiquement des jouets qui ont déjà servi et qui seront ensuite vendus en boutiques à petits prix auprès de familles ou de professionnel·les de l’enfance. Nous offrons également une partie des jouets revalorisés à des enfants qui en ont besoin, en partenariat avec des associations caritatives. La collecte de chaque membre du réseau se fait auprès des particuliers ou au sein des entreprises. Certains partenariats permettent de développer d’autres points de collecte éphémères dans des lieux ouverts au public (hôtels, magasins).

Les membres du réseau Rejouons Solidaire ont une vocation d’insertion ?

En effet, ce sont des ateliers ou entreprises d’insertion. Ils proposent à des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières (demandeurs d’emploi de longue durée, allocataires de minima sociaux, jeunes sans qualification, mères seules en charge de famille…) la reprise d’une activité, des formations et un accompagnement socioprofessionnel favorisant leur inclusion sociale.

Le réseau a aussi vocation à éduquer ?

Le réseau Rejouons Solidaire vise aujourd’hui à sensibiliser le consom’acteur à faire le choix d’une consommation de jouets éco-responsables et solidaires, à représenter et défendre l’activité de réemploi solidaire, à rassembler et ainsi, à s’agrandir.

Et l’association Rejoué ?

Elle est membre du réseau Rejouons Solidaire au même titre que les autres structures. Elle est implantée en Ile de France depuis plus de 10 ans et rénove chaque année 55 000 jouets et accompagne 60 personnes vers l’emploi durable et l’inclusion sociale.

Focus sur Enjoué, la « petite dernière » du réseau

Gilles Malandrin est l’un des trois fondateurs d’Enjoué à Villeurbanne.

« Nous avions envie d’une activité aux dimensions sociales et environnementales. »

En juin 2020, ils lancent l’Entreprise à But d’Emploi dans le cadre de l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée. L’EBE profite d’un partenariat d’incubation avec « le booster » qui porte les nouvelles activités et bénéficie des locaux et moyens matériels de TZCLD, qui emploie au total 95 salariés. « Rejoué nous accompagne techniquement et sur les valeurs », précise Gilles.

« Nous avions un an pour que le concept fasse ses preuves. » Au cours de la première collecte en 2020, Enjoué à rénover près de 7000 jeux, jouets, livres, peluches… et généré 12000 € de ventes. « Un montant équivalent a été versé de la part des entreprises qui participent aux collectes avec nous et qui sont également mécènes, dans le cadre de leur RSE. » 

Aujourd’hui 9 salariés sont totalement dédiés à l’activité. Fort de cette première phase d’activité, Enjoué prévoit une croissance à 22 puis 35 salariés d’ici 2024. L’équipe envisage avec la Métropole de Lyon et la Ville de Villeurbanne l’aménagement dans un local de 1000 m² en avril 2022 qui permettra à Enjoué d’amplifier son élan.

X