Les activités de la future Entreprise à But d’Emploi poitevine se dessinent maintenant !

Assis autour de la table, Fabien, Patricia, Julie et Stéphane griffonnent, échangent, raturent, réécrivent… Les idées fusent et les stylos chauffent ! Elles sont plus d’une vingtaine de personnes privées durablement d’emploi des trois quartiers* de Poitiers impliqués dans la démarche Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD) à s’être réunies pour réfléchir ensemble aux futures activités de l’Entreprise à But d’Emploi (EBE). Coup de projecteur sur le « Labo des activités » !

 

Poursuivre le travail déjà établi

« Le travail ne se fera pas sans vous, les décisions non plus. C’est vous qui pourrez rendre concrètes et réalisables, les idées d’activités de votre future entreprise ! », explique Louise Géant, animatrice TZCLD, aux personnes privées d’emploi ayant fait le déplacement pour la réunion d’information collective. Le ton est donné ! Le travail engagé depuis des mois sur les idées d’activités de la future EBE doit désormais s’intensifier, passer à un autre niveau et aller vers du « pratico-pratique ».

 

Définir les premières activités de l’Entreprise à But d’Emploi

La liste actuelle des idées d’activités est déjà longue : nettoyage de véhicules pour particuliers, travaux de bricolage pour les habitants, entretien des composteurs collectifs, ressourcerie de jouets, apiculture, entretien des tombes… Toutes ne sont pas faisables et leur capacité à être mises en œuvre rapidement est très variable.

L’objectif de ce Labo des activités est de « passer au peigne fin » les idées issues des réflexions engagées dans les quartiers et en groupe de travail, de s’assurer de leur pertinence, d’en évaluer la faisabilité, de veiller à la non-concurrence et de savoir si elles répondent vraiment aux besoins du territoire et des habitants. « Vous devrez vous poser plusieurs questions : combien ça coûte ? De quel matériel ai-je besoin ? Est-ce innovant ? Combien d’emploi peut générer cette activité ? Peut-on la mettre en place sur du court terme ? », ajoute Jean-Marie Caillère chargé de développement TZCLD.

 

S’impliquer pour développer les idées

Chaque personne privée durablement d’emploi s’est positionnée sur l’activité qui l’intéressait le plus. « Attention, l’activité sur laquelle vous travaillez aujourd’hui ne sera pas forcément celle que vous ferez vraiment lorsque l’entreprise sera créée », souligne Jean-Marie Caillère.

Plusieurs groupes thématiques se sont ainsi constitués et se retrouveront chaque semaine afin que les idées se transforment en projets concrets pour la future Entreprise à But d’Emploi de Poitiers.

 

 —  

*Bel Air, Bellejouanne et Les Trois Cités