« La future Entreprise à But d’Emploi sera différente » – Témoignage de personnes privées d’emploi

Laetitia, Alice et Emmanuelle sont toutes les trois privées d’emploi et impliquées dans le projet Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée Grand Poitiers. Découvrez leur témoignage sincère, plein d’espoir et de motivation.

« une entreprise différente »

Alice, Laetitia et Emmanuelle en sont convaincues : la future Entreprise à But d’Emploi sera différente. Différente d’une entreprise « classique », différente de leurs précédentes expériences professionnelles. L’EBE sera plus inclusive, plus respectueuse… Une structure qui fera tomber les préjugés, qui acceptera chaque personne telle qu’elle est et qui mettra ses salariés au cœur de son projet. « On n’a pas envie d’un chef qui nous crie dessus, qui nous demande simplement d’exécuter des tâches. S’il y a des encadrants, on aimerait qu’ils nous conseillent, qu’ils nous aident à nous améliorer et qu’ils nous encouragent ! Il faut nous donner des responsabilités et nous faire confiance », explique Emmanuelle. L’EBE qu’elles imaginent les ferait monter en compétences, leur permettrait de suivre des formations, de gagner en confiance et en expérience, de mener une activité utile et épanouissante.

« une grande chance qui s’offre à nous » 

Laetitia et Emmanuelle ont déjà connu les emplois de nuit, les 3×8, les contrats courts… Ce qu’elles désireraient, ce sont des horaires fixes « classiques » du lundi au vendredi : une situation stable leur permettant enfin de se projeter dans l’avenir.
« Intégrer l’EBE, c’est inespéré pour nous ! C’est une grande porte qui s’ouvre, c’est une chance qui s’offre à nous », confient Emmanuelle et Laetitia. Elles sont motivées et prêtes à s’investir à 100 % sur l’ensemble des activités proposées : couture, cuisine, compostage, aide à la personne ou encore maraîchage… « Nous ce qu’on souhaite, c’est être multi-tâches ! On veut pouvoir faire plein de choses, peu importe le domaine », affirment-elles.

« pouvoir profiter de ses économies » 

Avoir un CDI, c’est aussi la possibilité de faire des économies : financer son permis, acheter une nouvelle voiture, changer de logement, avoir accès à une alimentation de meilleure qualité, à des produits d’hygiène… et aussi se permettre de partir en vacances ! Les trois amies en rêvent : « Partir, n’importe où mais partir en vacances ! En France, au soleil, dans d’autres pays pour découvrir de nouvelles cultures, prendre l’avion… profiter de ses économies et se dire qu’on l’a bien mérité », lance Alice. Quant à Emmanuelle, elle aimerait montrer à toutes les personnes qui ne croient pas en elle, qu’elle a réussi : « Moi, je veux pouvoir leur dire : je l’ai fait ! J’ai trouvé un travail, ce projet a fonctionné et j’en suis fière ! Je veux pouvoir dire qu’à Noël 2022, j’irai à Disneyland grâce aux économies de l’année, grâce à l’EBE ».

« on a un but en commun » 

Pour ce qui est de l’ambiance avec leurs futurs collègues de l’EBE, elles en sont certaines : « On s’entendra tous bien ! C’est sûr qu’on aura de bons liens ensemble, que ce sera convivial. On le sent déjà en ce moment dans le projet, les personnes qui sont impliquées sont géniales, et on a un but en commun. On ne serait pas allés si loin sans les autres ». C’est ça aussi, la force du collectif TZCLD Grand Poitiers.